Le bilan du vin – deux pour; deux contre

Le vin, sorcier, change un repas ordinaire en communion et tire, de l’acide de l’imperfection, de la philosophie tannique et le doux rire.  Un verre de la liquide transforme la défaite en concession gracieuse, l’association en complicité.  Avec le vin coulent les échanges, la tolérance, la largesse.

En tout cas c’est ce que les buveurs habituels de vin ont tendance à croire, et c’est peut-être pourquoi pour ceux-là, la nouvelle de ses bienfaits pour le coeur (et contre le cancer) n’en est pas une. 

Cependant, alors que deux de ses ingrédients, les flavonoïdes et le resvératrol, tous les deux des polyphénols, ont des bénéfices pour l’organisme humain, deux autres ingrédients peuvent être nocifs.  Décidons-nous après avoir étudié la question, s’il nous faut après tout un bon verre de vin de Bourgogne, ou s’il nous faut plutôt une bonne petite tisane aux fruits rouges. 

Les éléments du vin rouge qui sont censés nous faire du bien sont les flavonoïdes (qui peuvent prévenir le durcissement des artères), et qui se trouvent et dans le vin rouge et dans le vin blanc, et le resvératrol, qui réside uniquement dans les raisins rouges, les myrtilles, les framboises et les canneberges, et donc dans le vin rouge seulement.  Le resvératrol semble inhiber la croissance du cancer par ses interactions avec les enzymes qui suppriment les tumeurs.

Les éléments plus problématiques du vin rouge sont l’alcool et les sucres.  Les interactions de l’alcool avec les enzymes sont moins salutaires que celles du resvératrol, et en fait semblent plus favorables au cancer du fait qu’elles contribuent à la peroxydation des lipides, qui « peut produire des dégâts (parfois irréversibles) à la membrane cellulaire. » (Markosi traduit par A. Bayliss)

Le sucre, lui, en excès, a des effets inflammatoires sur les voies dans les cellules.  (Peiró, Conceptión, et alias). 

Alors, finalement, vu au microscope, le vin rouge semble posséder autant d’inconvénients que bienfaits, mais le bilan du vin blanc serait nettement négatif, comme il n’a pas de resvératrol et contient plus de sucre que le rouge. 

Mais….qu’en dit-on de l’effet salutaire du vin sur le psyché ? L’effet pompette, détendu, pas-de-souci qui nous met en esprit de se réunir ?  Les bénéfices du vin sans alcool peuvent-ils compenser la manque d’intoxication ?  Le jus de raisin serait-il capable de transformer assemblé en fête ? La marche en macarena ?  Devraient-ils ?    

Veuillez laisser vos pensées et suggestions ici !

Definitions:

Une enzyme:  une des nombreuses protéines complexes produites par des cellules vivantes qui  catalysent des réactions biochimiques à certaines températures du corps.

Des flavonoïds: un groupe de composés phénoliques trouvés dans la natures, dont nombreux sont à l’origine des pigments végétaux.  Dans leur état d’origine, ils sont de très forts antioxydants, mais ils sont mal absorbés par l’intestin humain. 

Un lipide: un parmi le groupe des matières grasses ou substances semblables aux matières grasses qui se caractérise par être insoluble dans l’eau mais soluble dans des un solvant tel le chloroform ou l’alcool.    

Des polyphénols: Des composés aromatiques végétaux.  Ils sont censés être antioxydants. 

Le resvératrol: une stilbène et antioxydant puissant.

Le vin : en moyenne, le vin est composé de 86% eau, 12% éthanol, 1% glycérol et des polysaccharides ou d’autres oligo-éléments, de différents types d’acides 0.5%, et des composés volatils, 0.5 %

OUVRAGES CITÉS

Markosi, Melissa, “Molecular Properties of Red Wine Compounds and Cardiometabolic  Benefits” in Nutritional and Metabolic Insights Vol. 9 U.S. National Library of Medicine National Institutes of Health.  08/02/2016 

Peiró, Concepción, et al. “Inflammation, glucose, and vascular cell damage: the role of the pentose phosphate pathway.” Cardiovascular Diabetology 2016; 15:82, published online June 1st 2016, doi 10.1186/s12933-016-0397-2

Image: in  Sohaib Haseeb, Bryce Alexander, and Adrian Baranchuck “Wine and Cardiovascular Health: A Comprehensive Review” Circulation. 2017; 136:1434-1448.  DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.117.030387

OUVRAGES CONSULTÉS

Sohaib Haseeb, Bryce Alexander, and Adrian Baranchuck “Wine and Cardiovascular Health: A Comprehensive Review” Circulation. 2017; 136:1434-1448.  DOI: 10.1161/CIRCULATIONAHA.117.030387

Lehman, Shereen, “Overview of Stilbenes in Plants” in Very Well Fit https://www.verywellfit.com/stilbenes-plant-antioxidants-2507072

http://www.oxfordreference.com